Les sentiers de la mémoire

Ils sont venus à Coutances:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Denise AFFONÇO:

Denise AFFONÇO Denise Affonço a été internée pendant quatre ans dans les camps de travail khmers rouges. En 1979, elle témoigne dans le premier procès intenté contre le régime de Pol Pot. Elle est l'auteur de « La Digue des Veuves ».




Anne AGHION:

Anne AGHION Anne Aghion est réalisatrice et productrice. En 2009 sort son film "Mon voisin, mon tueur", dernier film d'une trilogie autour du génocide des Tutsis au Rwanda et des Gacaca. Anne Aghion est intervenu le vendredi 25 Février 2010 sur le thème JUSTICE, PAIX ET RECONCILIATION avec Somanos Sar et Marcel Kabanda.

www.gacacafilms.com


Janine ALTOUNIAN:

Janine ALTOUNIAN Née à Paris de parents arméniens rescapés du génocide de 1915, elle travaille sur la « traduction », dans le psychisme, d’un trauma collectif chez les descendants de survivants. Janine Altounian est intervenue autour du TRAUMATISME PSYCHOLOGIQUE DES VICTIMES DE CRIMES DE MASSE le vendredi 25 février 2011.




Gabriel BENICHOU:

Gabriel BENICHOU Le 8 avril 1943 à 16 ans, lycéen à Marseille, Gabriel Bénichou est arrêté par la police, enfermé à la prison Saint Pierre, transféré à Drancy, puis déporté à Auschwitz Birkenau. Il est un des rares survivants des « Marches de la Mort » et du groupe des nettoyeurs du Ghetto de Varsovie. Dans son livre intitulé «L'Adolescence d'un juif d'Algérie », l’auteur nous fait accéder à une compréhension de la machine de mort nazie où tout paraît organisé, bureaucratisé vers ce que Hannah Arendt a appelé "un massacre administratif ordinaire".


André BERKOVER:

André BERKOVERAndré Berkover est né en 1929. Suite à une dénonciation, il fut déporté avec sa mère en 1944. Emmené au camp de Drancy, il fit ensuite partie de l'avant dernier convoi pour Auschwitz. André fut évacué avec les déportés encore valides, les SS craignant l'avancée des troupes soviétiques. Il réussit alors à s'enfuir lors des "Marches de la Mort".

+Témoignage vidéo.

Philipe BOUKARA:

Philipe BOUKARA Philipe Boukara né en 1957 à Paris. Il est aujourd'hui historien (DEA à Paris X en 1981, puis doctorant), enseignant à Sciences Po Paris depuis 2000, ancien enseignant à Nancy II (1995-2005), Coordinateur de la formation au Mémorial de la Shoah (Paris), enseignant au SIDIC depuis 1991 et membre du comité directeur de l'Amitié judéo-chrétienne de France depuis 2005. Philipe Boukara est intervenu le Lundi 21 Février 2011 dans un première conférence LES RESISTANCES JUIVES ET LES JUIFS DANS LA RESISTANCE avec Frida Wattenberg et Larissa Cain. le même jour, Philipe Boukara a participé à la conférence sur LES JUSTES ET LE SAUVETAGE DES JUIFS avec Louise Von Dardel et François Gugenheim.



Larissa CAÏN:

Larissa CAÏNÀ huit ans, en 1940, Larissa est enfermée dans le Ghetto de Varsovie. En décembre 1942, elle parvient à s'en évader et aidée par un oncle actif dans la résistance, survit de cache en cache et peut participer en 1944 à l¹insurrection de Varsovie.

+Témoignage vidéo.


Isabelle CHOKO:

Isabelle CHOKONée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Patrick DE SAINT EXUPERY:

Patrick DE SAINT EXUPERYNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Zakari DRAMANI ISSIFOU:

Zakari DRAMANI ISSIFOUNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Jean-François DUPAQUIER:

Jean-François DUPAQUIERNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Léna GOARNISSON :

Léna GOARNISSONNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




François GUGGENHEIM:

François GUGGENHEIMNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Irène Hajos:

Irène Hajos Née en 1922 à Nagykanisza, dans le sud de la Hongrie, Irène Hajos vit une jeunesse insouciante au sein d’une famille nombreuse. Elle rêve de faire carrière dans la haute couture. Elle se sent Hongroise avant tout et, patriote, elle pense que les Juifs seront protégés par le régent Horthy. En 1944, elle se réfugie donc à Budapest. La nasse nazie se referme sur elle. Elle est l’une des premières déportées hongroises. Son affectation à l’Union Werke, une usine d’armement située entre Auschwitz I et Birkenau, lui permettra de survivre. Après la guerre, elle fuit le régime communiste et s’installe en France.


+Témoignage vidéo.

Florence HARTMANN:

Florence HARTMANNNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Marie Christine HUBERT:

Marie Christine HUBERTNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Elisabeth HURE- SAMARCQ:

Elisabeth HURE- SAMARCQNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Romain ICARD:

Romain ICARDNée en 1928 à Lodz, Isabelle Choko est contrainte de vivre dans le ghetto avec sa famille dès 1940. En août 1944, les nazis décident de déporter à Auschwitz les survivants du ghetto. À l’arrivée à Birkenau, elle échappe à la chambre à gaz.




Simon IGEL:

Simon IGELSimon Igel est né en 1927 à Zolkiev, une petite ville à l'est de la Pologne devenue ukrainienne depuis. En 1937, sa famille émigre en France à Auxerre. Il fut arrêté le 12 juillet 1942 avec ses parents et ses 2 frères. Agé de 14 ans, Simon est placé dans un orphelinat et ne revit jamais sa famille. Le 18 août 1943, le jour de son anniversaire, sur dénonciation, il est arrêté par la Gestapo. Transféré à Drancy, il est ensuite déporté à Auschwitz.


Valérie IGOUNET:

Valérie IGOUNET Valérie Igounet est historienne française, spécialiste du négationnisme et de l'extrême droite en France. En 2000, elle publie "Histoire du négationnisme en France" où elle se penche sur les cas Faurisson et Rassinier. Valérie Igounet est intervenue le vendredi 25 Février sur LA MEMOIRE FACE AU NEGATIONNISME avec Marcel Kabanda.



Marcel KABANDA:

Marcel KABANDA Marcel Kabanda est historien, spécialisé sur la question du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Il est l'auteur avec J.P. Chrétien d'un ouvrage majeur Les Médias du Génocide . Expert auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda sur la question du rôle des médias dans le génocide il est aussi consultant à l'UNESCO.



Ginette Kolinka:

Ginette Kolinka Née en 1925, Ginette Kolinka grandit à Paris dans une famille juive d’origine ukrainienne. Pendant l’occupation allemande, la famille se réfugie en zone dite libre, à Avignon. Dénoncée, elle est dirigée avec plusieurs membres de sa famille au camp de transit de Drancy. Le 15 avril 1944, les portes de son convoi s’ouvrent sur la Judenramp d’Auschwitz-Birkenau. Sélectionnée pour le travail, elle est affectée aux kommandos de terrassement, parmi les plus éprouvants. Elle assiste à l’arrivée des convois de Hongrie. Elle survit malgré tout. Après sa libération, elle fonde une famille et se tait pendant des décennies.


+Témoignage vidéo.

Olivier Lalieu:

Olivier Lalieu Marcel Kabanda est historien, spécialisé sur la question du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Il est l'auteur avec J.P. Chrétien d'un ouvrage majeur Les Médias du Génocide . Expert auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda sur la question du rôle des médias dans le génocide il est aussi consultant à l'UNESCO.



Olivier Le Cour Grandmaison:

Olivier Le Cour Grandmaison Marcel Kabanda est historien, spécialisé sur la question du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Il est l'auteur avec J.P. Chrétien d'un ouvrage majeur Les Médias du Génocide . Expert auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda sur la question du rôle des médias dans le génocide il est aussi consultant à l'UNESCO.



Didi LOUIS DIT GUERIN:

Didi LOUIS DIT GUERIN Marcel Kabanda est historien, spécialisé sur la question du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Il est l'auteur avec J.P. Chrétien d'un ouvrage majeur Les Médias du Génocide . Expert auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda sur la question du rôle des médias dans le génocide il est aussi consultant à l'UNESCO.



Sébastien MONCEAU:

Sébastien MONCEAU Né en 1969. Après des études de philosophie, il travaille comme comédien et réalise un court-métrage en 1996. « Belzec », commencé en 2000 est son premier long métrage.




Guillaume MOSCOVITZ:

Guillaume MOSCOVITZ Né en 1969. Après des études de philosophie, il travaille comme comédien et réalise un court-métrage en 1996. « Belzec », commencé en 2000 est son premier long métrage.




Scholastique Mukasonga:

Scholastique Mukasonga Né en 1969. Après des études de philosophie, il travaille comme comédien et réalise un court-métrage en 1996. « Belzec », commencé en 2000 est son premier long métrage.




Alain NGIRINSHUTI:

Alain NGIRINSHUTI Né en 1969. Après des études de philosophie, il travaille comme comédien et réalise un court-métrage en 1996. « Belzec », commencé en 2000 est son premier long métrage.




Alexandre OLER:

Alexandre OLER Alexandre Oler est le fils de David Olère. Il fut caché et évita ainsi la déportation pendant la guerre. Le 20 février 1943, David Olère, son père est arrêté par la police française lors d'une rafle à domicile. Le 2 mars, il est déporté de Drancy vers Auschwitz avec 1000 autres Juifs. Matriculé 106144, il sera choisi pour faire partie du Sonderkommando, le commando spécial. Rare survivant du Sonderkommando, ses oeuvres sont considérées comme un témoignage de première importance.


Tibor Pecsi:

Tibor Pecsi Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Willy PERELZSTEJN:

Willy PERELZSTEJN Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Alban Perrin:

Alban Perrin Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Mickaël Prazan:

Mickaël Prazan Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Pierre-Philippe PREUX:

Pierre-Philippe PREUX Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Nathan RERA:

Nathan RERA Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Nanou ROUSSEAU:

Nanou Rousseau Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Nicolas ROTH:

Nicolas ROTH Pierre-Philippe Preux est historien au service de l'association Yahad-in-unum, présidée par le Père Desbois, auteur de « Porteur de Mémoire ». Dans cet ouvrage il recueille le témoignage des ukrainiens qui ont assisté aux fusillades massives sur le front de l'Est. Inlassablement, les membres de l'association repartent en Ukraine et en Biélorussie afin de localiser les nombreuses fosses communes et offrir une sépulture aux victimes.


Somanos SAR:

Somanos SAR Somanos Sar a à peine 10 ans lorsque les Khmers rouges s'emparent du pouvoir au Cambodge. Il perd sa soeur, son frère et son pére. La mère de Somanos Sar en stage d'infirmière en Belgique échappe à la tragédie. En 1982, Somanos retrouve sa mère qui est naturalisée Française. Celle-ci parvient à le faire venir à l'âge de 17 ans, il accomplira de brillantes études. Il est l'auteur de 3 livres: "Apocalypse Khmère", "L’ombre d’un doute" et "Thmeng Chey".

- www.Somanos.fr

Iljir SELIMOSKI:

SELIMOSKI Iljir Somanos Sar a à peine 10 ans lorsque les Khmers rouges s'emparent du pouvoir au Cambodge. Il perd sa soeur, son frère et son pére. La mère de Somanos Sar en stage d'infirmière en Belgique échappe à la tragédie. En 1982, Somanos retrouve sa mère qui est naturalisée Française. Celle-ci parvient à le faire venir à l'âge de 17 ans, il accomplira de brillantes études. Il est l'auteur de 3 livres: "Apocalypse Khmère", "L’ombre d’un doute" et "Thmeng Chey".



Eyal SIVAN:

Eyal SIVAN Né en 1964 à Haïfa, Eyal Sivan a produit ou réalisé de nombreux longs métrages documentaires dont beaucoup ont été couronnés par plusieurs prix dans des festivals internationaux. Depuis, Eyal Sivan s'intéresse à travers ses publications, conférences et son travail de cinéaste, à l'utilisation politique de la mémoire et à l'instrumentalisation du génocide .



Laura SZABO:

Laura SZABO Né en 1964 à Haïfa, Eyal Sivan a produit ou réalisé de nombreux longs métrages documentaires dont beaucoup ont été couronnés par plusieurs prix dans des festivals internationaux. Depuis, Eyal Sivan s'intéresse à travers ses publications, conférences et son travail de cinéaste, à l'utilisation politique de la mémoire et à l'instrumentalisation du génocide .



Yves Ternon:

Yves Ternon Né en 1964 à Haïfa, Eyal Sivan a produit ou réalisé de nombreux longs métrages documentaires dont beaucoup ont été couronnés par plusieurs prix dans des festivals internationaux. Depuis, Eyal Sivan s'intéresse à travers ses publications, conférences et son travail de cinéaste, à l'utilisation politique de la mémoire et à l'instrumentalisation du génocide .



Charles & Arlette TESTYLER:

Charles & Arlette TESTYLER Né à Sosnowiec (Pologne) le 14 juin 1927, Charles Testyler est déporté de Slawkow à l'âge de 14 ans dans plusieurs camps de concentration: Blechammer, Gross-Rosen. Sa femme, Arlette Reiman, fut arrêtée en 1942 puis internée au Vel D'Hiv et à Beaune-la-Rolande avec sa mère et sa soeur aînée.



Lucien TINADER:

Lucien TINADER Lucien Tinader était pendant la guerre un enfant caché. Il avait 6 ans en 1940. Il travaille maintenant pour l’association «Fonds et Mémoire d’Auschwitz», association qui a pour but de perpétuer la mémoire des camps de concentration et d'extermination, en particulier celui d’Auschwitz Birkenau.



Louise VON DARDEL:

Louise VON DARDEL Lucien Tinader était pendant la guerre un enfant caché. Il avait 6 ans en 1940. Il travaille maintenant pour l’association «Fonds et Mémoire d’Auschwitz», association qui a pour but de perpétuer la mémoire des camps de concentration et d'extermination, en particulier celui d’Auschwitz Birkenau.



Frida WATTENBERG:

Frida WATTENBERG Né en 1924 à Paris, Frida Wattenberg a 16 ans quand elle commence des actions de résistance. Munie de faux papiers, Frida quitte Paris pour Grenoble, où elle rejoint les rangs de la Résistance Juive qui lutte à la fois contre l'occupant et pour la sauvegarde des Juifs en danger. Frida Wattenberg est intervenu à Coutances le Lundi 21 Février au sujet DES RESISTANCES JUIVES ET DES JUIFS DANS LA RESISTANCE en compagnie de Philipe Boukara et Larissa Caïn.



Aller en haut.